Qu’est-ce que la disruption ?

Il s’agit d’un phénomène dans lequel une innovation apparaît et change radicalement un processus, les marchés et/ou le modèle économique couronnés de succès jusque-là. Faut-il encore citer les ô combien célèbres exemples suivants:

  • Le streaming a disrupté les DVDs (respectivement CDs, cassettes, disquaires, cinémas, télévisions/radios, etc.)
  • Les e-mails ont tué le courrier papier, le fax et une grande partie du chiffre d’affaire des “Postes”
  • Zalando & co. ont mis au placard Vögele, Bata, Yendi, OVS, Switcher, etc. en quelques années seulement
  • OnlinePrinters & co. ont tué les imprimeurs régionaux
  • Uber a rendu absurdes les taxis « ancestraux »
  • Les plateformes d’hébergement à domicile comme Airbnb prennent de plus en plus de parts de marché à l’activité hôtelière du siècle passé.
  • Facebook, Google, Twitter, les blogueurs/youtubeurs, les agrégateurs de contenu ont tué les médias d’antan.
  • Le financement participatif du type “Kickstarter” a rendu le pouvoir aux consommateurs en leur permettant de décider, avant même leur mise en production, des produits qui verraient le jour ou pas.
Réinventer son business model

L’innovation et la disruption font, depuis plusieurs années déjà, partie de notre quotidien et vont à l’avenir immanquablement s’intensifier selon le principe de l’exponentialité. Désorientés par la digitalisation de la société et la globalisation des marchés, de la communication ou des échanges de valeur, une majorité des sociétés comme des êtres humains (ou des Etats Nations), ne peuvent plus rester figés dans leur business model actuel pour “survivre”.

Les stratégies d’entreprise à cinq ou dix ans ressemblent davantage à un exercice de divination qu’à une attitude réfléchie et responsable, dans ce monde qui évolue sans cesse à une vitesse folle et encore inconnue jusque-là. La digitalisation a imposé une nécessité nouvelle aux entreprises :  l’enjeu est désormais de construire une vision très claire de la nature de l’activité et de toutes ses déclinaisons possibles, tout en adoptant une approche “agile” dans cet environnement en perpétuel changement.

Accompagner plutôt que s’opposer

S’opposer, interdire ? On l’a vu à plusieurs reprises par le passé, par exemple avec l’industrie du cinéma, ça ne sert à rien, sauf à perdre du temps précieux pour s’adapter, innover et rester compétitif ! La disruption est un état de fait pas une idéologie, ni un complot et personne ne l’empêchera. Il est illusoire de penser, qu’à grand renfort de lois ou de règlements, un retour en arrière soit possible. Et, il y a fort à parier que ces derniers seront davantage un tremplin, une motivation pour de nouvelles innovations contournant ces freins que de véritables entraves. Autrement dit, ces évolutions sont inévitables ! En parallèle, il est important pour toute collectivité d’accompagner les citoyens, collaborateurs et entreprises pour les aider à trouver leur voie à l’ère digitale et ainsi éviter qu’une partie ne sombre dans l’obscurantisme.